Enlèvement international d’enfants : comment réagir efficacement ?

Ces dernières décennies ont vu les frontières et les distances entre les Etats se réduire considérablement. Dans le même temps, les couples de personnes de nationalité différentes sont devenus « monnaie courante ».

Droit de la Famille

La séparation de ces couples binationaux peut malheureusement emporter des conséquences désastreuses pour les anciens tourtereaux, dont l’une des plus critiques est l’enlèvement international d’enfant.

Il n’est pas rare en effet que l’un des membres du couple décide, seul et sans même en avertir son conjoint, de retourner dans son pays d’origine.

Ce déplacement s’effectue le plus souvent accompagné du ou des enfants du couple.

Lorsque le « parent abandonné » n’est pas consentant, ces faits sont constitutifs d’un déplacement illicite d’enfant.

Plus de 500 déplacements illicites d’enfants sont recensés chaque année par le Bureau du droit de l’Union, du droit international privé et de l’entraide civile (BDIP), autorité centrale compétente en la matière en France.

Une convention internationale (Convention de la Haye du 25 octobre 1980) a été signée et ratifiée par la France, ainsi que par 95 pays.

(...)
Lire la suite