La procédure de conciliation

19 / 11 / 10
Actualités générales Droit de l'Entreprise
Outil amiable des procédures collectives, la conciliation est régie par les articles L611-4 à  L611-16 du Code de commerce. Cette procédure a été sensiblement modifiée par la loi du 26 juillet 2005, dite de sauvegarde des entreprises.


Entreprise en difficulté et procédure de conciliation

© mostafa fawzy - Fotolia.com
La procédure de conciliation, qui vient se substituer à  l'ancien règlement amiable, a été sensiblement modifiée par la loi du 26 juillet 2005, dite de sauvegarde des entreprises.
Ouverture de la conciliation
* La procédure de conciliation est ouverte :
- aux personnes exerçant une activité commerciale ou artisanale, - aux personnes morales de droit privé, - aux personnes physiques exerçant une activité professionnelle indépendante, y compris une profession libérale soumise à  un statut législatif ou réglementaire ou dont le titre est protégé.
En revanche, elle n'est pas applicable aux agriculteurs qui restent soumis à  la procédure prévue aux articles L-351 à  L-381-7 du Code Rural .
* Innovation de la loi du 26 juillet 2005, cette procédure est également ouverte à  des débiteurs qui se trouvent en état de cessation des paiements, pourvu que cet état ne soit pas manifeste depuis plus de 45 jours.
* La conciliation est ouverte uniquement sur requête du dirigeant, auprès du Président du tribunal de commerce ou de grande instance (selon que le débiteur est commerçant ou non), et faisant état d'une difficulté juridique, économique ou financière avérée ou prévisible.
Mission du conciliateur
* Objet de la mission du conciliateur désigné par le Président du Tribunal :
La mission du conciliateur est de favoriser la conclusion d'un accord amiable entre le débiteur et ses principaux créanciers en vue de mettre fin aux difficultés de l'entreprise.
Outre les relations avec les créanciers habituels, le conciliateur peut obtenir des administrations publiques ou de sécurité sociale des remises de dettes dans les conditions légales (CODECHEF, CCSF).
* Durée de la mission du conciliateur désigné par le Président du Tribunal :
Le conciliateur est désigné pour une période n'excédant pas 4 mois, éventuellement augmentée d'un mois au plus par décision motivée.
L'ordonnance du 18 décembre 2008 aménage la durée de la conciliation et permet de la porter à  5 mois dans l'hypothèse d'une demande d'homologation de l'accord de conciliation.

L'accord de conciliation et ses effets

Lorsqu'un accord amiable est possible, il est conclu entre le débiteur et les créanciers consentants en présence du conciliateur.
* Deux types d'accord sont possibles :
- L'accord constaté :
Le Président du tribunal, sur requête conjointe des parties constate l'accord et lui confère force exécutoire.
Cet accord préserve la confidentialité de la procédure puisque la décision de constatation n'est pas soumise à  publication et n'est pas susceptible de recours.
- L'accord homologué :
Facultative, l'homologation de l'accord ne peut être sollicitée que par le seul débiteur et relève de la compétence du tribunal et non de son président.
L'homologation de l'accord n'est possible que si les 3 conditions suivantes sont réunies :
o le débiteur ne doit pas être en état de cessation des paiements ou l'accord conclu doit y mettre fin ;
o les termes de l'accord doivent être de nature à  assurer la pérennité de l'activité de l'entreprise ;
o l'accord ne doit pas porter atteinte aux intérêts des créanciers non signataires.
Le jugement d'homologation fait l'objet d'une publicité et est susceptible de recours (tierce-opposition).
Cet accord met fin à  la confidentialité de la procédure de conciliation.
* Effets communs aux accords de conciliation :
- Protection du débiteur : L'accord interrompt ou interdit pendant la durée de son exécution, toute action en justice ou poursuite individuelle tant sur les meubles que les immeubles du débiteur pour obtenir le paiement des créances qui font l'objet de l'accord ;
- Protection des garants du débiteur : Les coobligés et les personnes ayant consenti un cautionnement ou une garantie autonome peuvent se prévaloir des dispositions de l'accord homologué.
* Effets spécifiques de l'accord homologué :
- Main levée de l'interdiction d'émettre des chèques prononcée antérieurement à  l'ouverture de la procédure ;
- Privilège de conciliation (privilège de new money) :
En cas d'ouverture subséquente d'une procédure de sauvegarde, de redressement ou de liquidation judiciaire, certains créanciers seront privilégiés (paiement prioritaire), en particulier ceux qui auront consenti un nouvel apport de trésorerie ou qui auront fourni un nouveau bien ou service en vue d'assurer la poursuite de l'activité.
Ce privilège ne s'applique pas
o aux actionnaires et aux apporteurs de capitaux,
o aux créanciers signataires de l'accord pour les concours antérieurs à  l'ouverture de la conciliation.
Dans le cadre de la restructuration d'une entreprise en difficultés, il est courant d'engager dans un premier temps des négociations via une procédure de mandat ad hoc (délais plus flexibles / confidentialité / objet plus large qu'une simple négociation d'un échéancier), pour entériner dans un second temps les accords qui le nécessitent dans une procédure de conciliation, notamment pour mettre en place les privilèges de new money et obtenir force exécutoire et/ou l'opposabilité aux tiers.
Pour aller plus loin ...
Voir l'article de Vincent Cuisinier Entreprises en difficulté et mandat ad hoc .

Source: Eurojuris
(...) Lire la suite

Actualités récentes

Les étapes du divorce par consentement mutuel

28 / 10 / 20
Droit de la Famille

Le Divorce par consentement mutuel : par où commencer ?

Quel statut juridique adopter pour son entreprise ?

09 / 10 / 20
Droit de l'Entreprise

Vous souhaitez lancer votre activité mais vous vous perdez entre les multiples statuts juridiques existants. En effet, entre entreprise individuelle, SARL et SAS, les choix sont nombreux. PopCompta vous aide à y voir plus clair.

Mécénat d'entreprise : la liste des prestations et produits en faveur des personnes en difficulté est fixée

22 / 09 / 20
Droit de l'Entreprise

Les versements effectués au profit des organismes sans but lucratif qui procèdent à la fourniture de prestations ou de produits à des personnes en difficulté ouvrent droit au mécénat d'entreprise au taux de 60 %. Un décret fixe la liste de ces prestations ou produits.

L’information au cœur du contrat de franchise

08 / 09 / 20
Droit du travail

L’obligation d’information du franchiseur est un fondement essentiel du contrat de franchise sous peine de nullité. Oumar Bah, Docteur en droit et juriste chez Qiiro nous éclaire sur le sujet.

Actualités juridiques - Archives

Actualités générales
Droit du travail
Informations Pratiques
Environnement
Droit de la Famille
Droit rural
Droit immobilier
Droit des nouvelles technologies
Droit de l'Entreprise



Véronique Meurin

Avocat associé | Spécialiste

Entrée à l’Ecole de Formation du Barreau, et a prêté serment en 1994 ; elle est titulaire d’un DESS de droit européen des affaires (Paris V) et d’un certificat de spécialisation en droit des personnes. Elle a intégré la SCP en 1997.
Titulaire d'un certificat de spécialisation en Droit des personnes et de la Famille

avocat meaux travail avocat meaux famille Activités dominantes

Travail et Famille
PMA – GPA don ovocytes, mère porteuse, procréation médicalement assistée, adoption, homoparentalité PENSION ALIMENTAIRE enfants, conjoint, parent placé PRESTATION COMPENSATOIRE conditions, montant, durée, révision, suppression en cas de décès, transformation de rente en capital PROTECTION DES MAJEURS : protection judiciaire ou conventionnelle, mandat de protection future, mandat posthume, abus de faiblesse, emprise, consentement aux soins, contrats de séjour et de service, aide alimentaire MARIAGE fiançailles, contrat de mariage, pacte de famille pour organiser la séparation de fait, contribution aux charges du mariage, annulation du mariage, bigamie MODES AMIABLES DE REGLEMENT DES CONFLITS médiation, procédure participative de mise en état, procédure participative assistée par avocats, processus collaboratif, négociation, négociation raisonnée LIBERALITES – DONATIONS - TESTAMENT avantages matrimoniaux, assurance vie, testament, donation simple, donation partage, donation transgénérationnelle LITIGES INTERNATIONAUX loi applicable, juge compétent, litispendance, saisine concommitante de plusieurs juridictions PACS contribution aux charges communes, déclaration de revenus, partage des biens, rupture de PACS PARTAGE DES BIENS avec ou sans bien immobilier, droit de partage, liquidation anticipée du partage, attribution préférentielle, liquidation du régime matrimonial SUCCESSION – HERITAGE décès, organisation des funérailles, héritage, contestation, annulation ou révocation de testament, recel successoral, legs, atteinte à la réserve, acte de notoriété, dévolution successorale, droits des héritiers, réintégration ou rapport des donations, abus de faiblesse TRANSMISSION DU PATRIMOINE assurance vie, régime matrimonial, avantage matrimonial, SCI, tontine, fiducie, démembrement de propriété VIOLENCES CONJUGALES Ordonnance de protection, éloignement du conjoint violent, mesures de protection pour les enfant, attribution du logement familial

François Dauptain

Avocat associé

Apres un cursus classique en faculté de droit, François Dauptain est entré à l’Ecole de Formation du Barreau. Il a prêté serment en 1994 et a intégré le cabinet Touraut et Associés en 1998.

avocat meaux famille avocat meaux immobilier Activités dominantes

Famille et patrimoine
Droit de garde et droit de visite des enfants Mariage et PACS Conseils, défense de vos droits et assistance lors d'une procédure de divorce Pension alimentaire: calcul, demande et revalorisation Etat civil et changement de nom ou prénom Assignations, référés, audiences de conciliation, appel d'un jugement Pension de réversion Calcul et fixation prestation compensatoire Protection du majeur incapable, tutelles et curatelles, sauvegarde de justice Divorce amiable par consentement mutuel et divorce pour faute Divorce pour altération du lien conjugal Assistance dans choix ou changement de régime matrimonial ISF et déclarations annuelles Transmission et optimisation du patrimoine Constitution et utilisation de SCI Protection du conjoint survivant Bilan et audit patrimonial, optimisation juridique et fiscale des actifs privés et professionnels Démembrement et indivision Contrat de mariage Héritages et droits des héritiers Contentieux successoral Testament et quotité disponible Assistance dans la gestion des conflits de succession Gestion des successions, donations, legs Responsabilité civile : dommages-intérêts, sinistres, indemnisation Successions, donations, héritages, tutelles, curatelles Droit patrimonial et stratégie de protection et de transmission du patrimoine Tutelles et curatelles, mandat de protection future Pension alimentaire, prestation compensatoire : calcul, revalorisation Conseil et assistance lors de procédures de divorce et séparation Divorces pour faute, divorces amiables par consentement mutuel Défense de vos droits en matière de garde des enfants et de droit de visite Mariage, Pacs, concubinage, état civil, changement de nom et prénom
Francois meurin avocat meaux

François Meurin

Avocat associé

Après un DESS en droit des affaires et fiscalité à l’université Paris II ASSAS, il est entré à l’Ecole de Formation du Barreau puis a prêté serment en 1994.
Il a intégré la SCP en 1998.

avocat meaux banque affaire avocat meaux assurance Activités dominantes

Affaires, immobilier et Civil


Modal Dialog

This is a modal window. You can do the following things with it:

  • Read: modal windows will probably tell you something important so don't forget to read what they say.
  • Look: a modal window enjoys a certain kind of attention; just look at it and appreciate its presence.
  • Close: click on the button below to close the modal.