Licenciement pour faute grave et licenciement pour faute lourde

05 / 07 / 12
Droit du travail Informations Pratiques
L'employeur peut sanctionner son salarié lorsque ce dernier n'exécute pas correctement sa prestation de travail. Les sanctions les plus sévères étant le licenciement pour faute grave ou pour faute lourde.


Ces deux types de licenciement se différencient dans leurs définitions et leurs effets.

© Chlorophylle- Fotolia.com


1 La définition de la faute grave et de la faute lourde :


a) La faute grave se caractérise par la réunion de trois éléments :
-* Elle doit résulter d'un fait ou d'un ensemble de faits imputables au salarié personnellement.
-* Le ou les faits incriminés doivent constituer une violation d'une obligation contractuelle ou un manquement à  la discipline de l'entreprise (ainsi la faute grave ne peut pas être retenue pour des faits étrangers à  la relation de travail).
-* La faute reprochée au salarié doit être d'une importance telle qu'elle rend impossible le maintien du salarié dans l'entreprise. Ce troisième élément est essentiel.
L'employeur ne peut plus licencier un salarié pour faute grave s'il laisse le salarié exécuter son préavis.
En pratique, le salarié est mis à  pied à  titre conservatoire dès que la procédure de licenciement est engagée afin d'éviter qu'il ne puisse continuer à  travailler dans l'entreprise.
b) La faute lourde est une faute reprochée au salarié qui est plus grave que la faute grave.
Elle se caractérise essentiellement par l'intention de nuire du salarié.
Ainsi, en cas de contestation, les Juges ne peuvent pas considérer qu'il y a faute lourde s'ils ne relèvent pas l'intention du salarié de nuire à  l'employeur.
Bien entendu, tout comme la faute grave, la faute lourde empêche le salarié de pouvoir continuer à  travailler dans l'entreprise, même dans la période de préavis.


2 - Sur les effets de la faute grave et de la faute lourde :


a) Sur les effets communs :
La faute grave, tout comme la faute lourde, prive le salarié :
-* De l'indemnité de licenciement (que ce soit l'indemnité légale, contractuelle ou conventionnelle, c'est-à -dire prévue dans la convention collective).
-* De l'indemnité compensatrice de préavis et des congé payés y afférents (à  noter que l'employeur peut dispenser le salarié d'exécuter le préavis en raison de la faute qu'il reproche au salarié, considérant qu'il ne peut pas rester dans l'entreprise, mais il peut tout de même lui verser une indemnité correspondante).
-* Quel que soit le type de licenciement, le salarié bénéficie toujours de ses droits aux allocations d'aide au retour à  l'emploi (allocations chômage).
b) Sur les effets différents :
La faute lourde entraà®ne des conséquences financières plus importantes que la faute grave.
En effet, elle prive en plus le salarié des indemnités compensatrices de congés payés.
Ainsi, le salarié qui a acquis des droits à  congés et qui a des congés à  prendre, perd l'intégralité de ses droits (sauf si cette indemnité est versée par une caisse de congés payés, ce qui est notamment le cas pour les entreprises du bâtiment).
Plus grave encore pour le salarié, la faute lourde permet à  l'employeur d'engager la responsabilité contractuelle du salarié. L'employeur peut lui réclamer une indemnité venant réparer le dommage qu'il a causé à  l'entreprise par sa faute.


En conclusion :


Le licenciement pour faute grave et à  plus forte raison le licenciement pour faute lourde sont avantageux pour l'employeur, dès lors qu'ils limitent considérablement l'impact financier sur l'entreprise.
En contrepartie, en cas de contestation par le salarié du motif de son licenciement, il appartient exclusivement à  l'employeur de rapporter la preuve de la ou les fautes reprochées au salarié.
En l'absence de preuves, le licenciement sera alors jugé sans cause réelle et sérieuse et en plus des indemnités que peut obtenir le salarié, découlant des conséquences de la perte de son emploi, il se verra allouer dans son intégralité l'indemnité de licenciement, l'indemnité compensatrice de préavis, les congés payés afférents au préavis, ainsi que le solde de son indemnité de congés payés (uniquement dans l'hypothèse d'un licenciement pour faute grave).
Source : Eurojuris
(...) Lire la suite



Actualités récentes

Le nouveau DPE ne serait pas fiable...

21 / 10 / 21
Droit immobilier

Pour rappel, depuis le 1er juillet 2021, le DPE (Diagnostics de Performance énergétique) n'est plus informatif mais opposable. Les DPE réalisés depuis le 1er juillet 2021 présentent des « anomalies ».
 

Salaires dans la fonction publique hospitalière (FPH) : en baisse de 0,8% en 2019

24 / 09 / 21
Droit du travail

Fonctionnaires, contractuels, personnels médicaux : les agents de la fonction publique hospitalière (FPH) gagnent en moyenne 2 315 euros en net par mois en 2019, soit une baisse de 0,8% en euros constants. Et si des disparités salariales persistent dans la FPH, elles diminuent néanmoins légèrement selon les chiffres de l'Insee publiés récemment.

Logement : 3,2 millions de résidences secondaires

01 / 09 / 21
Actualités générales

La France (hors Mayotte) comptait 3,2 millions de résidences secondaires au sens fiscal en 2017, soit un logement sur dix. Parmi ces résidences, 40% se situent sur le littoral, 16% en altitude et 12% dans les agglomérations du Grand Paris, de Lyon, Toulouse et Bordeaux. Leurs détenteurs sont en général aisés et âgés de plus de 60 ans.

Énergies renouvelables : 19,1% de la consommation finale d'énergie en 2020

20 / 08 / 21
Environnement

En 2020, les énergies renouvelables représentent 19,1% de la consommation brute finale d'énergie. Leur part progresse de 10 points depuis 2005 mais elle reste en-deçà de l’objectif de 23% que la France s’était fixé. Cet objectif est porté à 33% pour 2030.




Véronique Meurin

Avocat associé | Spécialiste

Entrée à l’Ecole de Formation du Barreau, et a prêté serment en 1994 ; elle est titulaire d’un DESS de droit européen des affaires (Paris V) et d’un certificat de spécialisation en droit des personnes. Elle a intégré la SCP en 1997.
Titulaire d'un certificat de spécialisation en Droit des personnes et de la Famille

avocat meaux travail avocat meaux famille Activités dominantes

Travail et Famille
PMA – GPA don ovocytes, mère porteuse, procréation médicalement assistée, adoption, homoparentalité PENSION ALIMENTAIRE enfants, conjoint, parent placé PRESTATION COMPENSATOIRE conditions, montant, durée, révision, suppression en cas de décès, transformation de rente en capital PROTECTION DES MAJEURS : protection judiciaire ou conventionnelle, mandat de protection future, mandat posthume, abus de faiblesse, emprise, consentement aux soins, contrats de séjour et de service, aide alimentaire MARIAGE fiançailles, contrat de mariage, pacte de famille pour organiser la séparation de fait, contribution aux charges du mariage, annulation du mariage, bigamie MODES AMIABLES DE REGLEMENT DES CONFLITS médiation, procédure participative de mise en état, procédure participative assistée par avocats, processus collaboratif, négociation, négociation raisonnée LIBERALITES – DONATIONS - TESTAMENT avantages matrimoniaux, assurance vie, testament, donation simple, donation partage, donation transgénérationnelle LITIGES INTERNATIONAUX loi applicable, juge compétent, litispendance, saisine concommitante de plusieurs juridictions PACS contribution aux charges communes, déclaration de revenus, partage des biens, rupture de PACS PARTAGE DES BIENS avec ou sans bien immobilier, droit de partage, liquidation anticipée du partage, attribution préférentielle, liquidation du régime matrimonial SUCCESSION – HERITAGE décès, organisation des funérailles, héritage, contestation, annulation ou révocation de testament, recel successoral, legs, atteinte à la réserve, acte de notoriété, dévolution successorale, droits des héritiers, réintégration ou rapport des donations, abus de faiblesse TRANSMISSION DU PATRIMOINE assurance vie, régime matrimonial, avantage matrimonial, SCI, tontine, fiducie, démembrement de propriété VIOLENCES CONJUGALES Ordonnance de protection, éloignement du conjoint violent, mesures de protection pour les enfant, attribution du logement familial

François Dauptain

Avocat associé

Après un cursus classique en faculté de droit, François Dauptain est entré à l’Ecole de Formation du Barreau. Il a prêté serment en 1994 et a intégré le cabinet Touraut et Associés en 1998.

avocat meaux famille avocat meaux immobilier Activités dominantes

Famille et patrimoine
Droit de garde et droit de visite des enfants Mariage et PACS Conseils, défense de vos droits et assistance lors d'une procédure de divorce Pension alimentaire: calcul, demande et revalorisation Etat civil et changement de nom ou prénom Assignations, référés, audiences de conciliation, appel d'un jugement Pension de réversion Calcul et fixation prestation compensatoire Protection du majeur incapable, tutelles et curatelles, sauvegarde de justice Divorce amiable par consentement mutuel et divorce pour faute Divorce pour altération du lien conjugal Assistance dans choix ou changement de régime matrimonial ISF et déclarations annuelles Transmission et optimisation du patrimoine Constitution et utilisation de SCI Protection du conjoint survivant Bilan et audit patrimonial, optimisation juridique et fiscale des actifs privés et professionnels Démembrement et indivision Contrat de mariage Héritages et droits des héritiers Contentieux successoral Testament et quotité disponible Assistance dans la gestion des conflits de succession Gestion des successions, donations, legs Responsabilité civile : dommages-intérêts, sinistres, indemnisation Successions, donations, héritages, tutelles, curatelles Droit patrimonial et stratégie de protection et de transmission du patrimoine Tutelles et curatelles, mandat de protection future Pension alimentaire, prestation compensatoire : calcul, revalorisation Conseil et assistance lors de procédures de divorce et séparation Divorces pour faute, divorces amiables par consentement mutuel Défense de vos droits en matière de garde des enfants et de droit de visite Mariage, Pacs, concubinage, état civil, changement de nom et prénom
Francois meurin avocat meaux

François Meurin

Avocat associé

Après un DESS en droit des affaires et fiscalité à l’université Paris II ASSAS, il est entré à l’Ecole de Formation du Barreau puis a prêté serment en 1994.
Il a intégré la SCP en 1998.

avocat meaux banque affaire avocat meaux assurance Activités dominantes

Affaires, immobilier et Civil


Modal Dialog

This is a modal window. You can do the following things with it:

  • Read: modal windows will probably tell you something important so don't forget to read what they say.
  • Look: a modal window enjoys a certain kind of attention; just look at it and appreciate its presence.
  • Close: click on the button below to close the modal.