Procédure d'appel et délais

10 / 07 / 13
Actualités générales Informations Pratiques
Les dispositions des articles 908 à  911 du code de procédure civile sont-elles applicables aux procédures fixées selon les dispositions de l'article 905 du même code ?


Procédure d'appel et "circuit court"

L'un des objectifs principaux du décret du 9 décembre 2009 relatif à  la procédure d'appel avec représentation obligatoire en matière civile est la célérité et la mise en place de délais stricts. Parmi les principaux délais dont le respect s'impose aux parties figurent ceux des dispositions de l'article 908 et 909 du code de procédure civile. L'appelant doit conclure dans un délai de 3 mois (et non plus 4 mois comme le prévoyait l'article 915 du CPC) à  compter de la déclaration d'appel (908 CPC), sous peine de caducité de celle-ci. L'intimé doit conclure et/ou former appel incident dans les 2 mois à  compter de la notification des conclusions de l'appelant (909 CPC). justiceweb-paty-wingrove-fotolia.com.jpgL'article 905 du code de procédure civile dispose cependant que : Lorsque l'affaire semble présenter un caractère d'urgence ou être en état d'être jugée ou lorsque l'appel est relatif à  une ordonnance de référé ou à  une des ordonnances du juge de la mise en état énumérées aux 1° à  4° de l'article 776, le président de la chambre saisie, d'office ou à  la demande d'une partie, fixe à  bref délai l'audience à  laquelle elle sera appelée ; au jour indiqué, il est procédé selon les modalités prévues aux articles 760 à  762. Il s'agit de la procédure dite du « circuit court », par opposition à  la procédure classique dite du « circuit long ». L'article 905 ne fait aucune référence explicite ou implicite aux articles 908 et 909 du Code de Procédure Civile. © Paty Wingrove - Fotolia.com D'où cette question : les dispositions des articles 908 à  911 du code de procédure civile sont-elles applicables aux procédures fixées selon les dispositions de l'article 905 du même code ? Les magistrats de la Cour d'Appel de Montpellier avaient considéré que les articles 908 et 909 du CPC sont inapplicables du fait de cette absence de référence et compte tenu de ce que l'article 905 est placé avant les articles 908 à  911 du CPC. La 2ème chambre civile de la Cour de cassation s'est prononcée en faveur de l'absence d'applicabilité de l'article 908 à  la procédure à  bref délai de l'article 905 (Civ. 2e, 16 mai 2013, n° 12-19.119). Les juges de la Cour d'Appel de Lyon ont quant à  eux préféré demander l'avis à  la Haute Cour le 5 avril 2013 (Demande d'avis n°K 13-70.004). Le 3 juin 2013, la Cour de cassation a répondu sans ambiguïté : « les dispositions des articles 908 à  911 du code de procédure civile ne sont pas applicables aux procédures fixées selon les dispositions de l'article 905 du même code ». Ainsi, il est possible pour la Cour d'imposer un calendrier encore plus rigide aux parties en leur donnant injonction de conclure dans des délais encore plus stricts afin que l'affaire puisse être plaidée dans un délai court. Reste en suspens la question des sanctions infligées aux parties en cas de non-respect des délais imposés par la Cour, et notamment par l'appelant. A défaut de précision textuelle, il semble que la Cour ne peut que prononcer la radiation de l'appelet non la caducité comme prévu par l'article 908. Le délai est donc plus strict mais la sanction moins sévère ! S'agissant des conclusions signifiées tardivement par l'intimé, là  encore, aucune sanction n'est expressément prévue par les textes. La Cour ne peut certainement pas les déclarer irrecevables, comme le permettent les dispositions de l'article 909 du code de procédure civile dans le circuit « normal ». La seule solution semble donc de renvoyer l'affaire à  une audience ultérieure pour que l'appelant puisse répliquer aux écritures de l'intimé et que le dossier soit en état d'être jugé sur le fond (article 760 du code de procédure civile). Il résulte de cette procédure urgente une inégalité de traitement entre l'appelant et l'intimé puisque ce dernier n'est pas sanctionné aussi sévèrement que l'appelant en cas de non-respect des délais imposés par la Cour. Cette situation est d'autant plus choquante que l'intimé, à  qui profite l'ordonnance de référé, n'est souvent pas pressé de voir réformée la décision critiquée Coyright image : Fotolia.com Source : Eurojuris
(...) Lire la suite



Actualités récentes

Scandale sanitaire: le procès en appel du Mediator

09 / 01 / 23
Actualités générales

En première instance, les laboratoires Servier avaient été condamnés, entre autres, à payer 183 millions d’euros de dommages et intérêts aux victimes.

Prime Macron 2022, qui peut la toucher ?

15 / 12 / 22
Actualités générales

Les règles applicables à la prime de partage de la valeur, aussi appelée « prime Macron » ont été élargies durant l’été. Son versement reste conditionné à une décision de l’employeur ou à un accord collectif. Avantageuse, ses modalités de versement sont néanmoins très encadrées pour éviter les abus.

Rénovation énergétique : quels sont les travaux que le locataire est libre de réaliser ?

01 / 12 / 22
Actualités générales

Les possibilités pour le locataire de réaliser librement des travaux dans son logement dépendent de la nature des travaux. Selon qu’il s’agit de travaux d’aménagement ou de transformation et, parmi ceux-ci, des travaux pour d’aménagement pour personnes en perte d’autonomie ou en situation de handicap ou encore des travaux de rénovation énergétique, les règles d’autorisation diffèrent.

L’inflation peut-elle peser sur les contrats publics ?

21 / 11 / 22
Actualités générales

La hausse des prix de l’énergie et des matières premières affecte les fournisseurs et prestataires des institutions publiques. Le droit autorise les entreprises à répercuter des hausses tarifaires aux collectivités locales. Mais elles doivent respecter plusieurs conditions.



Veronique meurin avocat famille meaux

Véronique Meurin

Avocat associé | Spécialiste

Entrée à l’Ecole de Formation du Barreau, et a prêté serment en 1994 ; elle est titulaire d’un DESS de droit européen des affaires (Paris V) et d’un certificat de spécialisation en droit des personnes. Elle a intégré la SCP en 1997.
Titulaire d'un certificat de spécialisation en Droit des personnes et de la Famille


avocat meaux travail avocat meaux famille Activités dominantes

Travail et Famille
PMA – GPA don ovocytes, mère porteuse, procréation médicalement assistée, adoption, homoparentalité PENSION ALIMENTAIRE enfants, conjoint, parent placé PRESTATION COMPENSATOIRE conditions, montant, durée, révision, suppression en cas de décès, transformation de rente en capital PROTECTION DES MAJEURS : protection judiciaire ou conventionnelle, mandat de protection future, mandat posthume, abus de faiblesse, emprise, consentement aux soins, contrats de séjour et de service, aide alimentaire MARIAGE fiançailles, contrat de mariage, pacte de famille pour organiser la séparation de fait, contribution aux charges du mariage, annulation du mariage, bigamie MODES AMIABLES DE REGLEMENT DES CONFLITS médiation, procédure participative de mise en état, procédure participative assistée par avocats, processus collaboratif, négociation, négociation raisonnée LIBERALITES – DONATIONS - TESTAMENT avantages matrimoniaux, assurance vie, testament, donation simple, donation partage, donation transgénérationnelle LITIGES INTERNATIONAUX loi applicable, juge compétent, litispendance, saisine concommitante de plusieurs juridictions PACS contribution aux charges communes, déclaration de revenus, partage des biens, rupture de PACS PARTAGE DES BIENS avec ou sans bien immobilier, droit de partage, liquidation anticipée du partage, attribution préférentielle, liquidation du régime matrimonial SUCCESSION – HERITAGE décès, organisation des funérailles, héritage, contestation, annulation ou révocation de testament, recel successoral, legs, atteinte à la réserve, acte de notoriété, dévolution successorale, droits des héritiers, réintégration ou rapport des donations, abus de faiblesse TRANSMISSION DU PATRIMOINE assurance vie, régime matrimonial, avantage matrimonial, SCI, tontine, fiducie, démembrement de propriété VIOLENCES CONJUGALES Ordonnance de protection, éloignement du conjoint violent, mesures de protection pour les enfant, attribution du logement familial
Francois dauptain avocat famille meaux

François Dauptain

Avocat associé

Après un cursus classique en faculté de droit, François Dauptain est entré à l’Ecole de Formation du Barreau. Il a prêté serment en 1994 et a intégré le cabinet Touraut et Associés en 1998.


avocat meaux famille avocat meaux immobilier Activités dominantes

Famille et patrimoine
Droit de garde et droit de visite des enfants Mariage et PACS Conseils, défense de vos droits et assistance lors d'une procédure de divorce Pension alimentaire: calcul, demande et revalorisation Etat civil et changement de nom ou prénom Assignations, référés, audiences de conciliation, appel d'un jugement Pension de réversion Calcul et fixation prestation compensatoire Protection du majeur incapable, tutelles et curatelles, sauvegarde de justice Divorce amiable par consentement mutuel et divorce pour faute Divorce pour altération du lien conjugal Assistance dans choix ou changement de régime matrimonial ISF et déclarations annuelles Transmission et optimisation du patrimoine Constitution et utilisation de SCI Protection du conjoint survivant Bilan et audit patrimonial, optimisation juridique et fiscale des actifs privés et professionnels Démembrement et indivision Contrat de mariage Héritages et droits des héritiers Contentieux successoral Testament et quotité disponible Assistance dans la gestion des conflits de succession Gestion des successions, donations, legs Responsabilité civile : dommages-intérêts, sinistres, indemnisation Successions, donations, héritages, tutelles, curatelles Droit patrimonial et stratégie de protection et de transmission du patrimoine Tutelles et curatelles, mandat de protection future Pension alimentaire, prestation compensatoire : calcul, revalorisation Conseil et assistance lors de procédures de divorce et séparation Divorces pour faute, divorces amiables par consentement mutuel Défense de vos droits en matière de garde des enfants et de droit de visite Mariage, Pacs, concubinage, état civil, changement de nom et prénom
Francois meurin avocat meaux

François Meurin

Avocat associé

Après un DESS en droit des affaires et fiscalité à l’université Paris II ASSAS, il est entré à l’Ecole de Formation du Barreau puis a prêté serment en 1994.
Il a intégré la SCP en 1998.


avocat meaux banque affaire avocat meaux assurance Activités dominantes

Affaires, immobilier et Civil


Modal Dialog

This is a modal window. You can do the following things with it:

  • Read: modal windows will probably tell you something important so don't forget to read what they say.
  • Look: a modal window enjoys a certain kind of attention; just look at it and appreciate its presence.
  • Close: click on the button below to close the modal.