Réguler le flux des dossiers, la première préoccupation des juges


Nombre de réformes procédurales n’ont d’autre but que d’alléger la charge de travail des magistrats, au détriment des justiciables, estime, dans une tribune au « Monde », Stella Bisseuil, avocate au barreau de Toulouse.

Tribune. Les avocats le savent, pousser la porte d’un tribunal c’est rencontrer des regards lassés, désabusés, voire hostiles. Que va-t-il encore me demander ? Pourquoi me dérange-t-il ? Les juges, les greffiers, les personnels judiciaires sont dépassés par la masse de travail qu’ils ont à traiter et qui ne cesse de se reconstituer tous les jours. Oui, le travail judiciaire ne s’arrête jamais, à peine un dossier est-il jugé que d’autres s’empilent, et la demande judiciaire ne cesse de croître alors que parallèlement les moyens diminuent : juges insuffisants, personnels absents non remplacés, postes vacants, etc.

Lire la suite


Modal Dialog

This is a modal window. You can do the following things with it:

  • Read: modal windows will probably tell you something important so don't forget to read what they say.
  • Look: a modal window enjoys a certain kind of attention; just look at it and appreciate its presence.
  • Close: click on the button below to close the modal.